Steve vai- he seventh song

Amateurs de guitar-heroes, je ne vous presente plus Steve Vai, ce surdoue ayant commence sa carriere a 18 ans avec Franck Zappa, et que j'ai eu la chance de voir sur scene a cette epoque.


Par G3 Soldier, 28 ans
Ajouté le 17/07/2006
Article lu 2768 fois
Il y a 7 commentaires
The 7th Song, Enchanting Guitar Melodies, est une compilation des albums precedents du celebre Alien, et a part 3 inedits, il n'apportera rien a ceux qui ont deja la plupart des CD du Maitre. Cet album a ete constitue en extrayant de chaque CD le 7eme morceau, qui, comme Steve Vai l'explique lui meme avec ses considerations mystiques autour du nombre 7, est traditionnellement l'emplacement reserve a la composition la plus melodique.

Vous ne serez donc pas surpris que l'album commence par l'incontournable For The Love Of God, tire de l'excellent Passion And Warfare, sur lequel tant de guitaristes amateurs ont sue pendant des heures innombrables sur leur Ibanez Vai Signature. Il est suivi par le presque aussi fameux Touching Tongues, de Sex & Religion. Plutot que de me livrer a une enumeration sans grand interet des morceaux presents sur ce disque, je zappe directement au numero 5, Tender Surrender (album Alien Love Secrets), qui a lui seul, a mon avis, suffit a justifier l'achat de ce disque, meme pour ceux qui seraient un peu rebutes par un disque fait uniquement de compositions d'un guitar heroe.

Demarrant tout en douceur avec une belle et simple melodie jouee sur des doubles cordes a l'octave, et donc sonnant tres jazzy, la tension monte progressivement autour du theme de base, en meme temp que le son devient de plus en plus metal, pour arriver a son paroxysme dans un deferlement de notes ou sa technique d'extra terrestre lui permet d'enchainer des phrases d'un autre monde, tout en conservant une ligne melodique toujours claire. Bien loin d'une suite demonstrative de plans techniques et froids, les liaisons d'un theme a l'autre sont toujours coherentes et expriment une palette de sentiments tres coloree et nuancee. Ca monte ainsi vers l'infini pendant que l'auditeur tetanise s'enfonce plus profondement dans son fauteuil, se demandant jusqu'ou ce diable de Vai va ainsi l'emmener. Mais heureusement, en bon gestionnaire de nos emotions, au moment meme ou le cerveau s'apprete a eclater, little Stevie Vai nous fait atterrir tout en douceur en bouclant sur le theme d'introduction, apres 5 minutes de bonheur integral. Il est clair qu'a ce moment, on a depose les armes sans aucune condition.

Superbement inspire, gerant a merveille les periodes tension/detente, Tender Surrender est la quintessence du savoir faire melodique de Vai, dans sa vision particuliere de ce qu'il appelle une ballade tranquille. C'est la classe a l'etat pur.

Et apres ca, je ne vois pas ce que je pourrais continuer a ecrire, donc j'arrete la et je vous invite a l'audition du CD.

3 derniers commentaires sur l'article


letrader [ le 15-05 à 20:17 ]
je l'aime pas trop vai :s je préfère malmsteen ou jason becker
Acus Mortiferae [ le 28-02 à 01:04 ]
Je l'ai vu en concert aussi^^
dark_benj [ le 05-03 à 22:54 ]
arf steve vai tout une epoque il est le hero de tout les guitariste et moi du haut de mes 16 ans j'essailel de lui arriver a al cheville et jpeu vous dire que c'est pas une mince affaire
Recommande ce site a tes ami(e)s | Aller en haut

Partenaires : Énigmes en ligne